Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Les bons réflexes pour préserver votre audition

03/01/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Santé #Retraite #Décryptage

tout un mag pour vous

Les bons réflexes pour préserver votre audition

L’audition, en plus de jouer un rôle majeur dans le maintien de votre santé, a une réelle incidence sur votre vie sociale. Voilà pourquoi il est indispensable de prendre soin de vos oreilles ! On vous donne quelques conseils pour y parvenir.

Parce que quelques chiffres valent mieux que mille mots : d’après les données de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), huit petites heures d’exposition à 80 décibels (dB) suffisent à détériorer l’audition. Et si le bruit ambiant dépasse les 100 dB, alors quelques minutes suffiront...

Ces niveaux de bruit vous semblent élevés ? Détrompez-vous, vous y êtes quotidiennement confrontés !

Vous vivez dans une maison avec un jardin ? Le bruit d’une tondeuse à gazon atteint les 90 dB ;

Vous adorez bricoler ? Les perceuses à percussion flirtent souvent avec les 95 dB ;

Vous êtes mélomane ? Le son d’un casque audio atteint facilement les 100 dB...

PROTÉGEZ-VOUS DU BRUIT

Pour protéger votre audition, il n’est évidemment pas question de vous interdire de tondre votre pelouse ni d’écouter de la musique. En revanche, dans le premier cas, n’hésitez pas à vous protéger avec un casque ou des bouchons anti-bruit. Dans le second, limitez le volume sonore de votre appareil audio et faîtes des pauses de 10 minutes toutes les 45 minutes.
Plus généralement, il est recommandé d'utiliser un casque anti-bruit ou des bouchons d'oreilles dès lors que vous vous adonnez à des activités bruyantes durant une période prolongée (comme lorsque vous passez l’aspirateur par exemple). Il en existe plusieurs sortes : en mousse, en gomme ou en silicone, jetables ou non. Cerise sur le gâteau : il est possible de les faire fabriquer sur mesure, ce qui vous garantira une isolation sonore optimale.

LIMITEZ LA PRISE DE MÉDICAMENTS OTOTOXIQUES

La perte d’audition peut être liée à la prise trop importante de médicaments dits « ototoxiques » (étymologiquement : toxicité pour l'oreille). En fonction du dosage et de la durée du traitement, ils vont provoquer des lésions à l’oreille interne, détruisant généralement les cellules ciliées de la cochlée. Une grande variété de médicaments sont concernés : antibiotiques, anti-inflammatoires ou encore anticancéreux.
Pour en savoir plus, n’hésitez pas demander conseil à votre médecin traitant.

PRENEZ SOIN DE VOS OREILLES

Le matin, devant la glace de votre salle de bains, rien de plus tentant que d'enlever les écoulements disgracieux de cérumen nichés dans vos oreilles... Attention toutefois : le cérumen joue un rôle important puisqu’il protège vos tympans en empêchant les poussières et les bactéries de pénétrer dans vos conduits auditifs. Autrement dit, n’abusez pas des cotons-tiges !
De toutes les manières, les modèles en plastique seront interdits à la vente à partir de janvier 2020 (dans le cadre de la loi pour la reconquête de la biodiversité). Vous avez donc toutes les raisons de vous tourner dès aujourd’hui vers un spray auriculaire. En facilitant l'écoulement du cérumen, il sera bien plus efficace que les cotons-tiges qui finissent souvent par le repousser à l'intérieur de vos conduits auditifs ce qui, de facto, facilite la formation de bouchons.

A lire également Les signes qui montrent que vous devez faire un audiogramme

BON À SAVOIR

Avec la réforme du « reste à charge zéro », les remboursements de l’Assurance Maladie et de la complémentaire santé augmenteront progressivement jusqu’en 2021. Entrée en vigueur le 1er janvier 2019, elle permet aujourd’hui à un assuré qui s’équipe d’appareils auditifs issus du panier – ou de la sélection si vous préférez – « 100% santé » d’avoir un reste à charge d’environ 600 € (1) par oreille. En 2020, ce montant baissera à 300 € environ. En 2021, il sera de 0 €.

Article publié en partenariat avec Santé Magazine

(1) Montants basés sur les remboursements moyens constatés de 700 € (Depuis le 1er janvier 2019, Assurance Maladie : 180 € – pour les personnes ne relevant pas d’une prise en charge à 100%, le remboursement de la Sécurité Sociale équivaut à 60% de la BR (300 €), soit 180 € par oreille appareillée ; Complémentaire santé : 520 € en moyenne) sur un total de 1300 euros par oreille.

 

© Santé Magazine – Décembre 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.