Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Qu’est-ce que l’économie verte ?

07/06/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Carrière #Décryptage

tout un mag pour vous

Qu’est-ce que l’économie verte ?

L’économie verte est « un moyen de poursuivre la croissance économique et le développement, tout en prévenant la dégradation de l’environnement, l’appauvrissement de la biodiversité et la pénurie des ressources naturelles » (source : OCDE). Explications.

La lutte contre le changement climatique implique des mutations économiques profondes. C’est pourquoi, on associe souvent transition énergétique et économie verte, cette nouvelle façon de travailler qui « entraine une amélioration du bien-être humain et de l'équité sociale, tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources »1.


    À lire également : Tout savoir sur la transition énergétique, un des volets de la transition écologique

 

Derrière cette définition généraliste se cachent principalement deux types d'activités :

  • Les métiers déjà existants (liés au bâtiment, aux transports, à l’industrie, à la recherche-développement, à l’agriculture-sylviculture et entretien des espaces verts, au tourisme-animation et aux achats), mais désormais exercés avec des procédés moins polluants ou moins consommateurs d'énergie. On parle dès lors de « métiers verdissants » ;
  • Les nouveaux métiers – appelés « métiers verts » – dont la finalité est la protection de l'environnement ou la gestion des ressources naturelles. Parmi eux, on peut citer les métiers liés à la production/distribution d’énergie et d’eau, les métiers de l’assainissement et du traitement des déchets ou encore les métiers liés à la protection de la nature et de l’environnement.

Aujourd’hui, tous secteurs confondus, l’économie verte représente près de 4 millions d’emplois en France2  répartis comme suit : environ 150 000 « métiers verts » et 3,8 millions « métiers verdissants ».

INDUSTRIE VERTE : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES CRÉATIONS D’EMPLOIS ?

Énergies renouvelables, économie circulaire ou encore transports « propres », l’industrie verte, en plein développement, va permettre la création de nombreux emplois. 1,8 million d’ici 2030 selon une étude de WWF France et du Cabinet d’audit EY3. Petit tour d’horizon.

Les énergies renouvelables

L’utilisation des énergies renouvelables pourrait permettre la création de 256 000 emplois d’ici à 20302.

L’économie circulaire

L’économie circulaire prône un système en forme de boucle. Objectif : préserver les ressources naturelles de l'environnement tout en limitant la production de déchets et la consommation d'énergie. D’après le ministère de la Transition Écologique et Solidaire, 135 000 emplois liés à l’économie circulaire pourraient voir le jour d’ici 2030.

 

    À lire également : Économie circulaire : quels défis et opportunités pour les entreprises ?

 

Les transports

D’après les projections de l’Ademe et de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), une augmentation de 40% de postes dans les transports en commun et ferroviaires est prévue entre 2020 et 20234.

De leur côté, les secteurs liés à la production et la distribution de voitures électriques et hybrides rechargeables, ainsi qu’à la mise en place de bornes de recharge, devraient créer environ 328 000 postes d’ici à 20302.

Enfin, en ce qui concerne les vélos, 352 000 postes pourraient être crées2, toujours d’ici à 2030. Objectif de ces nouveaux métiers verts : la construction de pistes cyclables ou encore du matériel de stationnement.

La rénovation énergétique des bâtiments

Dans leur étude, WWF France et le Cabinet d’audit EY assurent qu’environ 406 000 postes devraient être créés d’ici 2030.

 

    Vous aimerez aussi : Obligation de rénover les logements énergivores : les dates à retenir

 

L’agriculture biologique

Selon les calculs du WWF et du Cabinet d’audit EY, le respect des engagements gouvernementaux actuels – en l’occurrence ceux de la loi alimentation de 2018, qui fixe un objectif de 15% des surfaces agricoles utilisées en bio d’ici 2023 et 30% en 2030 – permettra la création de 77 000 postes dans le secteur de l’agriculture biologique2.

 

    À lire également : Qu'est-ce que l'agriculture biologique ?

 

L’environnement

D’ici 2022, environ 40 000 postes pourraient être créés dans le secteur de la biodiversité, selon le ministère de la Transition Écologique et Solidaire5.
 

1 Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE)
2 Organisation mondiale pour la Protection de l’Environnement
3 Source : « Monde d’après : L’emploi au cœur d’une relance verte » / WWF-EY, juillet 2020
4 Source : « Transports et Mobilité, une stratégie au service de la transition écologique et solidaire », juin 2020.
5 Source : Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

 

© Uni-médias – Juin 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

TOUT UN MAG POUR VOUS