Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Dossier de départ en retraite : 10 étapes clés

02/10/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Retraite #Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Dossier de départ en retraite : 10 étapes clés

L’heure de la retraite approche ? Déposer sa demande de départ en retraite est désormais une formalité assez simple. Encore faut-il faire preuve d’un peu d’organisation et s’y prendre plusieurs mois à l’avance. Découvrons ensemble en 10 points les principales étapes à suivre pour demander sa retraite : conditions, délais, dossier et justificatifs, interlocuteurs ….

Le passage à la retraite ne se fait pas automatiquement : c’est à vous d’en faire la demande. Les formalités ont été considérablement simplifiées depuis 2019. Avec le dispositif de liquidation unique des retraites (Lura), les personnes nées à partir de 1953, ayant cotisé à plusieurs régimes obligatoires, peuvent bénéficier de la demande de retraite centralisée. Un seul dossier à remplir en ligne, un seul jeu de justificatifs à fournir ! À partir de ce dossier commun, chaque organisme concerné calculera la pension relevant de son régime et vous communiquera le montant annuel brut qui vous revient en fonction des éléments déclarés et du nombre de trimestres validés. Comptez 4 à 6 mois pour que votre demande soit traitée et votre dossier bouclé : il est donc conseillé d’anticiper pour ne pas se laisser déborder.

1 - INSCRIVEZ-VOUS SUR LASSURANCE-RETRAITE.FR

C’est le site officiel de la retraite sur lequel toutes vos informations sont recensées. Il est accessible directement ou via FranceConnect avec votre compte Ameli ou votre compte personnel des impôts. Vous disposerez ainsi de votre espace personnel pour effectuer toutes vos démarches, consulter votre relevé de carrière, effectuer des simulations, suivre l’avancée de votre dossier de demande de retraite.

Si vous n’êtes pas familier avec internet ou ne disposez pas de connexion internet, vous pouvez demander un dossier papier. Mais vous avez tout intérêt à le faire en ligne : demandez de l’aide à un membre de votre famille, un ami ou une association de votre mairie par exemple.

2 - FAITES LE POINT SUR VOTRE ÂGE DE DÉPART

Avant toute chose, vérifiez à quel âge vous pouvez légalement choisir de liquider votre retraite. Ces informations sont accessibles sur le site lassurance-retraite.fr. L’âge de départ est fixé à 62 ans pour les salariés et travailleurs du secteur privé nés après 1955.

Il existe cependant des cas permettant un départ plus tôt : la retraite anticipée pour carrière longue, la retraite anticipée pour les assurés handicapés, la retraite pour incapacité permanente, la retraite progressive, le compte professionnel de prévention et l’allocation des travailleurs de l’amiante.

3 – AVEZ-VOUS TOUS VOS TRIMESTRES ?

Pour prendre votre retraite à taux plein, vous devez justifier d’un certain nombre de trimestres. Pour vérifier qu’aucune période de travail, arrêt maladie indemnisé, période de chômage ou maternité ne manque à l’appel, consultez votre relevé de carrière à partir de votre espace personnel. Attention, les derniers mois ne sont pas forcément déjà enregistrés.
Si vous constatez une erreur ou un manque, pour le régime de base ou une complémentaire obligatoire, signalez-le et faites parvenir les justificatifs.

À noter : vous avez atteint l’âge légal mais pas obtenu le nombre de trimestres ? Vous pouvez tout de même demander votre retraite, vous ne toucherez pas votre pension à taux plein mais avec une décote, en fonction du nombre de trimestres manquant à l’appel.

 

    À lire également : Décote, comprendre comment sera calculée votre retraite

 

4 - PRÉVENEZ VOTRE EMPLOYEUR ET RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES MODALITÉS DE DÉPART EN RETRAITE

Vous fixerez le début de la période de préavis. Elle dépend de votre ancienneté : 1 mois si l'ancienneté du salarié est comprise entre 6 mois et moins de 2 ans, 2 mois si l'ancienneté est d'au moins 2 ans. En fonction de la convention collective applicable dans votre entreprise, ces indications peuvent varier. C’est aussi l’occasion de faire le point sur le déblocage de votre épargne salariale constituée dans le cadre de votre entreprise par exemple. Si vous êtes au chômage, renseignez-vous auprès de Pôle emploi, si vous êtes au RSA, ou bénéficiez d’une allocation d’adulte handicapé, prenez contact avec votre caisse d’Allocations familiales (la CAF).

5 - FIXEZ VOTRE DATE DE DÉPART

Pour éviter tout malentendu, même si ce n’est pas une obligation, vous pouvez envoyer à votre employeur un courrier en recommandé avec accusé de réception indiquant la date fixée et la durée du préavis.

Pour que vous ne soyez pas à court de ressources entre votre vie de travailleur et votre nouvelle vie de retraité, le régime de base – l’Assurance vieillesse – s’engage à verser votre pension dans le mois qui suit la cessation de votre activité.

Mais pour cela, vous devez faire les démarches et fournir les documents demandés dans les délais indiqués.

6- REMPLISSEZ VOTRE DOSSIER DE DEMANDE DE RETRAITE EN LIGNE

À partir de votre espace personnel, vous accèderez à votre dossier : UN SEUL DOSSIER même si plusieurs régimes sont concernés. Le dossier sera prérempli, seules quelques informations devront être complétées comme la date de démarrage de votre retraite (forcément un premier du mois : le 1er septembre oui, le 15 septembre non !)

7 - PRÉPAREZ LES JUSTIFICATIFS À JOINDRE AU DOSSIER

  • La photocopie de votre pièce d'identité (carte d’identité ou passeport)
  • Les photocopies des bulletins de salaire de votre dernière année d'activité
  • La photocopie de votre dernier avis d'impôt sur le revenu
  • La photocopie de votre livret de famille si vous avez des enfants
  • Si vous avez connu des périodes de chômage, toutes les attestations de Pôle Emploi.
  • Un Relevé d'Identité Bancaire (RIB)
  • Autres justificatifs selon votre situation…

Envoyez votre dossier accompagné de TOUS les justificatifs demandés, faute de quoi le traitement prendra du retard.

8 – SUIVEZ L’AVANCÉE DE VOTRE DOSSIER EN LIGNE

Vous pourrez suivre l’évolution de votre dossier à tout moment à partir de votre espace personnel. En cas de besoin, un conseiller retraite prendra contact avec vous par téléphone, par mail ou via votre espace en ligne pour vous demander des informations complémentaires ou justificatifs.

9 – ATTENDEZ LA NOTIFICATION AVEC LE MONTANT DE VOTRE PENSION

Vous recevrez par courrier (que votre dossier ait été envoyé en ligne ou sur papier) la notification vous indiquant la pension qui vous sera versée par le régime de base général. Attention, elle n’inclut pas les droits acquis au titre des autres caisses auxquelles vous avez cotisé : Agirc Arrco, Ircantec, Cipav …

Votre pension de retraite sera versée chaque mois à partir du 9.

Une fois votre retraite liquidée, vous recevrez directement le versement de votre retraite de base (assurance vieillesse) sur votre compte bancaire et des virements distincts si vous avez cotisé à d’autres régimes obligatoires : Agirc Arrco, Ircantec pour la complémentaire de la fonction publique, la CIPAV pour la complémentaire des professions libérales, par exemple.
 

À noter : le montant de la pension indiqué sur la notification des droits est réputé définitif, cependant si vous constatez une erreur vous pouvez prendre contact avec votre caisse de retraite.

 

10 - PRÉPAREZ VOTRE POT DE DÉPART

Et oui, marquer symboliquement la fin de sa carrière professionnelle est important pour beaucoup. En dehors de l’aspect administratif, un départ en retraite se prépare : nouvel emploi du temps, nouvelles libertés... À vous d’en profiter pour vous adonner à vos passions ou les découvrir. Et pourquoi pas mettre vos compétences à la disposition d’associations ?

 

IMPORTANT

  • Le détail de toutes les démarches vous sera indiqué sur votre espace personnel lassurance-retraite.fr.
  • D’autres démarches et conditions s’appliquent aux salariés de la fonction publique, du secteur hospitalier, aux expatriés... Renseignez-vous auprès de vos employeurs et Caisses de retraite spécifiques.
  • Pour les carrières complexes : prenez rendez-vous très en amont avec l’une de vos caisses et n’hésitez pas à faire appel à un conseil professionnel.

 

© Creative Works – Septembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.