Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Reprise du sport après 40 ans : passez d'abord par la case « médecin »

09/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Vie Quotidienne #Famille #Loisir

tout un mag pour vous

Reprise du sport après 40 ans : passez d'abord par la case « médecin »

Grand sportif ou sportif occasionnel, quelles que soient l'intensité et la fréquence de votre activité, il est important de consulter un médecin avant la reprise d’une activité physique. Visite médicale, certificat d’aptitude, test d'effort, bilan de santé... Faisons le point.

LA VISITE MÉDICALE : UN INCONTOURNABLE

Vous souhaitez reprendre une activité sportive, que vous soyez ou non en bonne forme physique, il est indispensable de consulter votre médecin traitant. Âge, habitudes de vie, facteurs de risque... chaque paramètre est en effet pris en considération pour évaluer votre état de santé. La visite médicale sera l'occasion de faire un bilan sur votre état général et d'aborder avec votre médecin traitant les questions relatives à vos habitudes de vie : alimentation, tabac et alcool, sédentarité, sommeil, résistance à l'effort, stress, etc.

LE CERTIFICAT D’APTITUDE AU SPORT : UN PASSAGE OBLIGÉ

Chaque année, les fédérations et associations sportives demandent à leurs adhérents de fournir un certificat médical d'aptitude au sport. Il faut alors vous rendre chez votre médecin traitant pour un bilan médical. Pour tous ceux qui pratiquent une activité, cet examen est une étape importante et un passage obligé pour toute pratique sportive régulière.

L’ÉPREUVE D’EFFORT : POUR LES PATIENTS À RISQUES

Plusieurs facteurs entrent en compte dans votre résistance à l'effort physique (antécédents familiaux, âge, gênes, etc.). En fonction de votre « histoire médicale » et de vos habitudes de vie, votre médecin peut être amené à vous prescrire des examens plus approfondis. Si vous reprenez le sport après une longue période d'interruption, si vous avez plus de 40 ans pour les hommes et 50 ans pour les femmes, si vous vous préparez à une activité sportive intense (marathon...) ou si vous êtes considéré comme un patient à risques (au regard de vos antécédents familiaux, notamment cardio-vasculaires), votre médecin vous prescrira un test d'effort. Objectif : détecter une éventuelle anomalie en augmentant votre rythme cardiaque grâce à un effort. Cet examen est pris en charge par la Sécurité sociale à condition d'avoir été prescrit par votre médecin traitant pour rechercher une éventuelle pathologie. Un test de performance effectué en centre médical ou sportif pour connaître vos capacités d'endurance (environ 125 euros) ne sera, en revanche, pas remboursé.

BON À SAVOIR

Ce test s'effectue sur un tapis de course ou un vélo pendant une trentaine de minutes, au cours desquelles vous êtes soumis à plusieurs paliers (vitesse du tapis, résistance du vélo...). Le test est bien sûr interrompu en cas d'essoufflement important, d'atteinte de la fréquence cardiaque maximale théorique, de tension artérielle trop élevée ou de trouble du rythme cardiaque.

Sont mesurés votre fréquence cardiaque maximale, votre consommation d'oxygène et votre rejet de dioxyde de carbone. Leurs modifications pendant les différentes phases d'effort donnent une bonne indication de vos capacités d'endurance. En
fonction des résultats, le médecin vous informera des pratiques conseillées et de celles qui présenteraient un risque pour votre santé.

UN BILAN DE SANTÉ GRATUIT TOUS LES 5 ANS PARTIR DE 16 ANS

Au cours de ce bilan, les analyses (pour lesquelles vous devrez être à jeun) et les tests biologiques auxquels vous vous soumettrez seront complétés par un examen clinique, effectué par un médecin. Vous bénéficierez également d'un examen paramédical avec une infirmière (poids, taille, tension artérielle, éventuellement examens de la vue, de l'audition, du souffle et électrocardiogramme au repos). Si le médecin le juge nécessaire, il vous prescrira des examens complémentaires. Et si vous n'avez pas eu de consultation dentaire au cours des 6 derniers mois, un examen dentaire pourra aussi vous être proposé. Objectif : détecter d'éventuelles maladies, telles que le diabète, des troubles hépatiques, une hypercholestérolémie, etc.

BON À SAVOIR

Tous les patients ne subissent pas les mêmes examens. Tout dépend en effet du questionnaire de santé complété à votre arrivée.

© Ici Barbès – Juillet 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS