Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Séniors : le télé-éclairage pour éviter les chutes nocturnes

10/10/2019 - 3 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Vie Quotidienne #Sécurité #Décryptage

tout un mag pour vous

Séniors : le télé-éclairage pour éviter les chutes nocturnes

En 50 ans, l’espérance de vie n’a cessé d’augmenter et les ainés représentent aujourd’hui plus de 20 % de la population française. Évolution des générations oblige, ils sont souvent très actifs et restent autonomes à des âges de plus en plus avancés. Pourtant, les chutes à domicile demeurent la première cause de mortalité chez les personnes de plus de 65 ans et toucheraient un tiers d’entre elles chaque année. Blessures, incapacité à se relever, pertes de connaissance… certaines chutes peuvent avoir de graves conséquences et même s’avérer fatales. Et quand la nuit tombe, les chutes se multiplient et la moindre petite déambulation n’est pas sans danger. Lumière sur les gestes à adopter face à ces accidents nocturnes trop souvent banalisés.

CHUTES NOCTURES : QUELLES SONT LES CAUSES ?

Les chutes chez les personnes âgées peuvent avoir plusieurs origines. Avec l’âge, le corps se fragilise et la perception s’amoindrit, notamment dans l’obscurité. La vision s’altère et gomme les profondeurs lorsque l’éclairage est insuffisant. Et lorsque qu’on est dérouté et sans repères, on risque encore plus de faire une mauvaise chute.
La fatigue, la chaleur ou le fait de se lever brusquement hors du lit ne sont pas à négliger puisqu’ils peuvent troubler la circulation sanguine. C’est bien connu, quand on se lève trop rapidement, on voit des étoiles et nos jambes ont du mal à soutenir le reste de notre corps. Chez les séniors, cela s’amplifie et peut causer des malaises et des sensations de vertige. De plus, la déshydratation, les pathologies telles que le diabète et les insuffisances cardiaques et certains antihypertenseurs, antidépresseurs et antiparkinsoniens amplifient ces symptômes3. Une fois plongés dans le noir, les éléments qui composent la chambre peuvent également se transformer en dangers : personne n’est à l’abri de se prendre les pieds dans un tapis ou de trébucher sur une paire de pantoufles.

LE TÉLÉ-ÉCLAIRAGE : SA TECHNOLOGIE ET SES BÉNÉFICES

Il existe une solution simple pour diminuer la fréquence des chutes : le télé-éclairage. Ce système sans fil permet d’éteindre et d’allumer la lumière sans passer par l’interrupteur. Grâce au détecteur de mouvement intégré au système, plus besoin de tâtonner dans le noir : la lumière s’allume toute seule, une solution fiable et peu contraignante pour éclairer vos nuits !

BON À SAVOIR

Au Crédit Agricole, en option à la téléassistance, vous pouvez bénéficier du télé-éclairage NEXECUR ainsi que d’autres outils pour faciliter votre quotidien. Le kit éclairage automatise l’allumage d’une lumière de votre choix et sécurise vos déambulations nocturnes.

3 CONSEILS POUR RÉDUIRE LES RISQUES

  • Ne pas se lever brusquement : vous ressentez le besoin de vous lever en pleine nuit ? Prenez quelques secondes en restant assis au bord du lit avant de faire le premier pas. Une bonne technique pour réduire les risques de faire un malaise une fois debout.

  • Aménager son intérieur : pensez à sécuriser les espaces dans lesquels vous êtes susceptible de circuler la nuit. Fixez vos tapis au sol avec du ruban adhésif double face par exemple, ou faites en sorte que les fils électriques et les rallonges de votre chambre longent les murs pour dégager le passage. Bref, agencez votre espace en limitant tous les obstacles potentiels !

  • Demander un coup de pouce : vous avez la possibilité de monter un dossier pour réaménager votre habitation de manière plus sûre tout en bénéficiant de certaines subventions. Vous pouvez ainsi envisager de faire installer une rampe le long du mur, conduisant directement aux toilettes, de poser un carrelage antidérapant dans les pièces humides, ou de mettre en place des interrupteurs lumineux faciles d’accès.

Malgré toutes ces précautions, une chute peut tout de même se produire. Dans ce cas, la première chose à faire et d’en parler à son médecin. Lui seul pourra déterminer l’origine de ces accidents. N’hésitez pas à demander un examen complet, des pieds à la tête, pour vous assurer que le problème n’est pas de nature physiologique.

1 Étude de l’INSEE, publiée en mars 2016
2 Dossier de prévention de l’INPES, paru en 2005
3 Article de Guillaume Besse, médecin, paru en 2014

 

© Indiana – Septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. Les garanties du contrat Téléassistance sont assurées par NEXECUR PROTECTION, Personne morale de droit privé (mentions légales complètes accessibles en cliquant ici ).

TOUT UN MAG POUR VOUS