Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Une assurance décès : et si c’était pour vivre plus serein au quotidien ?

Il y a un âge pour tout. Quand on commence à construire sa famille, que l’on désire voir plus loin pour son avenir, on a plus que jamais besoin de se sentir en sécurité au quotidien. Et si c’était en envisageant le pire que l’on pouvait mieux profiter de l’instant présent ?

LE TEMPS DES ENGAGEMENTS…

L’entrée dans la vie active, la construction de son couple, l’achat de son premier logement, l’arrivée de son premier enfant… On avance dans la vie en prenant de plus en plus d’engagements et de responsabilités. Avec le temps, on gagne en assurance mais on ne prend pas forcément conscience de tous les risques liés aux aléas de la vie. Par exemple, que se passerait-il pour votre famille si vous veniez à disparaître soudainement ? Comment mieux protéger vos proches ? Comment payer les études de vos enfants ? Mais il est vrai que l’on pense rarement à sa mort et que vous ne vous posez pas encore ce genre de questions…

DES RISQUES SOUS-ESTIMÉS

Pourtant, les décès prématurés des moins de 40 ans ont représenté plus de 15 000 personnes en 2014. La France est d’ailleurs le pays européen le plus touché par ce phénomène.

Et quand on se projette un peu plus loin dans le temps dans sa vie de couple, on constate que le nombre de personnes perdant leur conjoint n’est pas négligeable.

Les chiffres du veuvage précoce parlent d’eux-mêmes puisque près de 500 000 personnes ont perdu un conjoint avant 55 ans, l’âge moyen du veuvage précoce pour une femme étant de 41 ans.(1)

UNE ASSURANCE DÉCÈS POUR MIEUX SE PROTÉGER

Il faut savoir que les régimes obligatoires ne sont pas très généreux avec les assurés sociaux. L’indemnité versée aux ayants droits(2) par la Sécurité sociale s’élevait à seulement 3 400 euros en 2015 pour un salarié décédé(3). Pourtant, d’une manière générale, il est conseillé en cas de décès de prévoir un capital correspondant à 1 à 3 ans de salaire pour aider vos proches à faire face aux premiers frais.

Avec une assurance décès, vous préservez financièrement vos proches en cas de décès. De quoi construire sa vie avec plus de sérénité.

 

© Webedia - Juillet 2018

(1) http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/infographie-les-chiffres-cles-du-veuvage-en-France
(2) Montant forfaitaire versé sous conditions et selon la réglementation en vigueur.
(3) Salarié relevant du Régime général de la Sécurité sociale ou du régime agricole.

Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. 
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. 
Les garanties du contrat Assurance Garantie Décès sont assurées par PREDICA, entreprise régie par le code des assurances.

TOUT UN MAG POUR VOUS