Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Vendre du muguet le 1er mai : ce qu'il faut savoir

Le 1er mai, jour de la Fête du travail, vous voulez faire comme beaucoup et vendre du muguet dans la rue ? C’est possible, à condition de respecter quelques règles que voici !

À l’occasion de la Fête du Travail, dimanche 1er mai 2018, vous ferez peut-être partie de ces personnes qui s’improvisent fleuristes en proposant des brins de muguet porte-bonheur.
En principe, une autorisation administrative est nécessaire pour exercer « une activité commerciale sur le domaine public », rappelle sur son site Internet la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) du ministère de l’Economie.

BON À SAVOIR

La vente de muguet le 1er mai est techniquement une « vente au déballage occasionnelle ». Il s’agit d’une tolérance pour les particuliers, liée à la tradition, et ne donne pas lieu à imposition sur le revenu généré ce jour-là… A condition de ne vendre que du muguet, et que ce 1er mai !

MUGUET DU 1ER MAI : DES OBLIGATIONS LOCALES QUI VARIENT

Des arrêtés municipaux ou préfectoraux encadrent cette vente du 1er mai. Ainsi les obligations et des interdictions varient selon les communes. Par exemple, certaines communes :

  • permettent seulement de vendre du muguet sauvage (cueilli dans les bois) au brin, et non des muguets de culture, en pots, ou vendu avec d’autres fleurs ;
  • imposent d’installer votre stand à une certaine distance par rapport aux fleuristes établis ;
  • interdisent d’installer des tables ou des tréteaux ;
  • interdisent d’attirer les clients par des cris ou des panneaux.

Une infraction à ces arrêtés peut vous exposer à une amende et à la saisie de la marchandise. Pour connaître les règles applicables dans votre commune le 1er mai prochain, renseignez-vous donc auprès de votre mairie (par téléphone ou sur son site, le cas échéant) ou dans les colonnes de la presse quotidienne régionale.

Vous aimerez aussi : Payer avec son portable, c’est possible ?

 

© Uni-éditions – Avril 2018

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

TOUT UN MAG POUR VOUS